L’islamophobie, un mot d’extrême-droite

« Pourquoi ce mot fâchent-ils » titre ce samedi Libération ? J’oserais émettre plusieurs raisons.

Tout d’abord parce que la deuxième partie du mot, « phobia » souligne une maladie psychique, et non une croyance populaire !! Dans cet ordre, nous pourrions traduire le mot par « maladie psychique envers l’Islam ». Hors, être contre une secte n’est pas une maladie. Il y a beaucoup de groupes de gens, intellectuels ou non, que l’on définira plutôt comme rationnels, matérialistes, athéistes, anti-gnoses, etc…

Ensuite, Libé semble s’en défendre suite aux informations successives des cas de violences contre des jeunes filles voilées ou des femmes voilées. Il s’avère là que l’on en vient à des choses qui rappellent de mauvais souvenirs à la France et notamment la dictature Nazi (point Godwin obligatoire, désolé) et le régime de Vichy. Mais qu’on se le dise, Hitler était bel et bien un fervent chrétien (lire Mein Kampf ou écouter ses allocutions débilitantes). On en revient donc toujours au même : ce sont les sectes religieuses qui animent les parvis.

Alors certains osent rattacher maladie+antithéisme+religion+nationalisme+internationalisme. Mais c’est quoi ce bazar !!! J’ai l’impression que l’on fait un melting-pot de terminologies, issu d’un mauvais traducteur américain.
Je suis personnellement contre l’islam. Je suis contre les cathos. Je suis contre toutes les sectes du monde.
Être contre l’islam, un truc que l’on appelle religion et qui apprend comment coucher avec une petite fille de 9 ans (Hadith 114), ou de l’obligation de tuer un apostat (euh.. lire tous les volumes, ça y est partout), serait être raciste. Mais raciste c’est être religieux puisque c’est reconnaître l’existence de races différentes dans l’humanité (en science on parle d’ethnies pour les divers groupes humains). Ainsi, islamophobie est antinomique.

Il existe des musulmans français, japonais, chinois, brésiliens,(…), ils ne sont pas tous concentrés dans quelques pays d’Afrique !!!

En conclusion :
Ainsi, le fait même de prononcer ce mot « islamophobie » est un acte ethnocentriste et nationaliste, à la limite du crime contre l’humanité.
Pourquoi donner un mot qui n’en est pas un ? Pourquoi ne pas dire schisme chrétiens-islamistes, ou Crédules ? Ce sont des mots qui existent, et qui ont un sens.

Ma thèse est posée.

PS : Je respecte trop les croyants pour leur vouloir un quelconque mal. Ce sont les amis imaginaires et les livres magiques que je ne puis désirer. Il n’est donc pas ici question de ma compréhension du monde, mais d’un terme… qu’on se le dise.

Advertisements

Vrai ou faux ? Vous pouvez aussi réagir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s