11 novembre, commémoration de la mort

Aujourd’hui est un jour de commémoration et moi, j’ai fait la grasse matinée.

L’armistice du 11 novembre 1918… a amené à l’une des choses les plus honteuses que les français aient fait : le traité de Versailles (en 1919). Une vengeance de la vraie (?) première guerre mondiale opposant la Prusse et ses alliés à la France et ses alliés en 1870, aboutissant au premier traité de Versailles faisant perdre l’Alsace-Lorraine. Le second traité (de 1919 donc) a été fait au même endroit, sous les hués des « bonnets phrygiens ». La haine occasionnée dès la sortie du palais de Versailles donnera lieu quelques années plus tard à la marche et à l’occupation dudit lieu, et, détail de l’Histoire, à la « seconde » guerre mondiale.

Pourquoi fêtons-nous ce honteux projet ? La France est une longue liste de honteuses manifestations qui n’ont abouti qu’à la destruction et à la mort.

Nous n’avons concrètement pas besoin de cette folie. 11 novembre ne signifie pas fin de la guerre. Cette guerre voulue pour désamorcer la France, cette guerre voulue de la vengeance, cette guerre voulue de la finance.

5 années durant où cette guerre aurait pu être arrêtée du jour au lendemain, des soldats de front qui se battaient plus contre leur supérieur à renfort d’armes que contre les pseudo-assaillant.

Soldats-14-18Imaginez-vous être un soldat si proche de ce que votre supérieur appelle un ennemi que vous jouez à la belote. Si proche que vous allez chercher de l’eau dans le même puits. Si proche que vous connaissez toute sa vie. Et du jour au lendemain, sans raison apparente, vos supérieurs de chaque côté vous disent de vous affronter.

Pour occuper le temps, les soldats lisaient. Ils lisaient énormément de philosophes, des deux côtés, si bien que leurs idées souvent pacifistes et/ou anarchistes venaient en opposition avec les ordres des agresseurs. Ces derniers n’étaient pas de ceux « de l’autre côté », c’était les généraux, caporaux, adjudants, et supérieurs à casquette azimutés.

D’en face devenant vos amis, ne risquant et collaborant seulement l’immobilisme. D’arrières, vos chefs pointent du goupillon priant pour vous jusqu’à votre fusillade si votre absence d’avilissement sourdre.

Une date donc à effacer des mémoires.
Ou bien plutôt écrire la vraie histoire.

Publicités

Vrai ou faux ? Vous pouvez aussi réagir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s