Une journée pour les athées ?

Et s’il y avait une journée (inter)nationale de l’athéisme ?

Depuis que je suis jeune, dans les organisations, fêtes, évènements, mais également dans les médias et chez les politiques, presque jamais il n’est mention des athées – comme si cette communauté qui est la seconde plus forte en France (réf.1,2) n’existait pas ou qu’un genre de tabou social mystique sévissait autour du thème.

En effet, que vous visitiez le site de TNS SOFRES, IPSOS, BVA, IFOP et consors, il n’y a aucune statistique sur la place de l’athéisme en France, voire quoique ce soit sur l’athéisme. Pour trouver des résultats, il faut regarder les instituts en-dehors des frontières, ou de façon détournée sur, par exemple, les catégories « aucune religion ».

Revenons à ce qui nous occupe.

 

D’où ça vient encore ?

Les chrétiens nous cassent bien les oreilles tous les jours avec leurs cloches, leur calendrier grégorien obligatoire avec leurs saints, en plus de tous les mercredis sur la chaîne FR2, tous les dimanches par les Troubles à l’ordre public devant leurs bâtisses, régulièrement avec leurs fêtes, leurs incantations et leurs rituels. Mais je pourrais dire la même chose des musulmans qui monopolisent la parole publique, ou encore les juifs structurant nos œuvres cinématographiques. Les ballets tribaux citadins de costumes et de coiffes ne maintiennent qu’un climat nauséabond – à l’identique de militaires ennemis se croisant jour après jour supportant un regard haineux sur les ouailles de la République – en place d’un paysage haut en couleurs.

Hats
coiffe_femme

Pourtant, cela ne fut pas toujours le cas comme l’expose cet Arrêté publié par la Commune de Kremlin-Bicêtre (merci à Cédric S.) en 1900 :
decret_costume-prieure

La première question serait : « Qu’entends-tu par athéisme ? »

L’athéisme est une forme complexe critique car si cela est un chapô de l’incroyance, le terme athéisme ne représente d’aucune manière les incroyants. En effet, il n’y a pas de philosophie, de doctrine ou de croyance athéiste. Ainsi, beaucoup de groupes non-théistes, non-déistes, non-gnostiques et non-spiritualistes sont athéistes de fait mais n’ont pas de revendication dudit statut ; car le revendiquer signifierait l’adopter comme une idéologie. Ainsi, l’athéisme serait la bannière principale de l’ensemble des groupes suivants, de manière non-exhaustive, tels que les Libres Penseurs, les anarchistes philosophiques, les libertaires, les matérialistes, les pragmatiques, les sceptiques, humanistes séculiers, (…), le tout pensé comme une démarche ni idéologique, ni d’anti-isme, mais pour promouvoir et unir les penseurs matériels. Je vous invite d’ailleurs à lire le manifeste de l’association des Libres Penseurs Athées.

 

Pourquoi un évènement ?

Maintenant que nous avons su investir la définition du terme, nous pouvons présenter ce qui pourrait être un évènement de taille… attendez une minute. Pourquoi faire un évènement alors que cette population est en nombre si important ?

Tout d’abord pour les raisons que j’ai citées plus haut. J’ai notamment été outré par le débat gouvernemental sur la laïcité. Bien sûr, pas pour la source du débat démocratique, mais plutôt sur la façon dont cela s’est déroulé. Effectivement, un à un, les représentants religieux et laïcs (et parfois même laïcs religieux) ont défilé dans les couloirs des organes de la République. Tous ont écouté les griefs qu’ils avaient à déposer. Malheureusement l’ensemble des athées n’ont eu qu’à rester coi. En permanence, des Lois sont proposées, votées et promulguées sans qu’il ne puisse y avoir de consultation de la majorité non-bigotante. Ainsi, il y a une impression de mutisme de tous les remparts de la société.

Entretien avec Salvatore Pertutti·sur France 3 :

Il s’agit alors de faire découvrir aux Français qu’ils ne sont pas seuls, que des voies de sortie sont envisageables, avec également des promotions pour différents groupes peu ou pas connu du grand public, de la science et de bien d’autres choses. Les associations, bien que nombreuses, ne sont visibles sur les parvis – alors cela permettrait peut-être de les fédérer.

 

Comment cette journée serait mise à profit ?

Avoir une journée pour les athées signifierait :
* Un jour sans religion pour essayer comme ce pasteur américain ;
* La prise de connaissance du Calendrier Républicain (laïque) dans les écoles et médias ;
* Des collectes & dons à des organisations laïques et athées ;
* Des projections sur des films et documentaires scientifiques, matérialistes, empiriques, sceptiques, critiques, humanistes séculaires et autres groupes libres-penseurs, anarchistes, et incroyants ;
* L’application de l’éthique et l’abandon de la morale ;
* L’abrogation des politesses civiles (vouvoiement, remerciement,…) ;
* Mise en place de forums publics non-hiérarchisés – présentiels et virtuels – dont le principe serait similaire aux Assises territoriales départementales ;
* Ateliers artistiques et scientifiques ;
* Expositions sur les mythologies (croyances, religions, ésotérismes et spiritualismes) passées et présentes du monde à espace égal ;
*

Vous avez d’autres idées ? Vous participeriez à un tel évènement ?
Déposez vos commentaires et suggestions !

 

Références :

1 – La France est aussi la fille aînée de l’athéisme : http://www.delitsdopinion.com/1analyses/la-france-est-aussi-la-fille-ainee-de-latheisme-14713/
2 – Le feu au Vatican ???? : http://atheisme.free.fr/Contributions/Feu_au_vatican.htm

Advertisements

Vrai ou faux ? Vous pouvez aussi réagir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s